Le début de notre séjour en Guyane se trouve à l'adresse:
http://leroux.over-blog.net/

Et ce blog ayant atteint sa capacité maximum de stockage, la suite de notre "aventure" se trouve sur:
http://docler2.blogspot.com/

.............Et en bonus, les pays que nous avons visité
en Amérique du Sud.
2008. Le Chili:
http://lerouxchili.blogspot.com/
2010. Le Pérou:
http://lerouxauperou.blogspot.com/


dimanche 27 juillet 2008

77 - Chasse au "Pian"

D'abord, qu'est ce qu'un "Pian" ?



Ce n'est pas un rat mais ça pourrait l'être... avec les mêmes inconvénients...


En fait cet animal est de la famille des marsupiaux.


" Le manicou ou pian en Guyane, ou sarigue à oreilles noires (Didelphis marsupialis) est une espèce d'opossum un peu près aussi gros qu'un chat. Sa queue mince et lisse peut atteindre la même taille que le corps proprement dit (50 cm). Il pèse entre 500 et 1500 grammes. Ses gros yeux sont habitués à l'obscurité. Il possède des crocs acérés, ses prémolaires sont coupantes et ses molaires broyeuses. Sa bouche est remplie de 50 dents. Les poils ou vibrisses de son museau sont très sensibles et font office d'organe tactile. Les quatre pieds du manicou ont des pouces inversés.


Le manicou est un animal nocturne, il passe la majeure partie du jour à dormir dans des arbres creux, la tête placée en dessous du reste de son corps. À l'aurore, il descend au sol chercher sa nourriture. Le manicou mange des fruits ( des mangues par exemple), des vers, des grenouilles, des insectes et parfois aussi des oiseaux et des œufs. Il se déplace très lentement, ce qui a parfois comme conséquence la collision avec des voitures sur les routes, donc la mort. Lorsqu'il se sent en danger, il devient agressif et émet une odeur désagréable et si le danger se rapproche, il s'évanouit pour déstabiliser l'adversaire." Wikipédia.


Bon. Donc depuis plusieurs jours, nous entendons courir sur le toit de la terrasse, entre les feuilles de palmiers et les tôles. Rien à faire, malgré l'appât "anti-rat", les intimidations avec des tiges de bambou, des coups de balais... ça courre toujours...


Et exceptionnellement, dans la nuit de mardi à mercredi, je ferme la porte d'une de nos chambres inoccupées pour y mettre un déshumidificateur. Deux gros bruits nous réveillent dans la nuit mais après inspection de la maison ( j'ai négligé d'aller voir dans cette chambre puisqu'elle était fermée... ), je me recouche et m'endors jusqu'au lendemain matin.


A 7h, nous trouvons cette chambre sans dessus-dessous: fer à repasser , vieille antenne de télé qui était posée sur un meuble, cartons, rideaux, nappes... tout est par terre. Je trouve également une grosse crotte sur le meuble à balai. Nous pensons tout de suite à un pian.


Mais il nous faut aller au boulot. De toute façon, il ne bougera pas pendant la journée.


En rentrant le soir, Dominique commence à vider les placards et ouvrent tous les cartons d'emballage que nous y stockons.... et se dépêche d'en refermer un car le pian y est caché.


Je vous laisse deviner la suite... Vraiment, nous ne pouvons garder un animal comme ça dans la maison... et si nous le relâchons dehors, il reviendra maintenant qu'il y a imprimé ses odeurs.

1 commentaire:

Jacques a dit…

Bonjour les amis,

Un pian ? C'est quoi ? Je n'ai pas eu l'occasion d'en voir durant mon séjour, mais il faut avouer qu'au sein de ma résidence de luxe, ce n'était pas l'animal qui fréquentait les bords de la piscine...

Je ne crois pas que cela se mange, mais en Guyane on ne sait jamais et puis, en Martinique, on mange bien du manicou (même si cela est interdit).

Qu'en avez-vous fait ? Relâché dans la forêt pour servir d'encas à un jaguar ? Immolé à coups de machette ? Don à une réserve animale ?

Sur le marché de St Laurent.

Quand trouver tel ou tel produit frais sur le marché ?
Consulter l'article "Le marché de St Laurent" dans la colonne de droite.
Vous pouvez aussi voir toutes les photos "gastronomiques" avec leurs légendes sur:
http://picasaweb.google.com/cdleroux/GastronomieEnGuyane#